L'ARBRE DE VIE

Actualités

HAïKU


La cueillir, quel dommage
La laisser, quel dommage
Ah, cette violette...

Naojo

Rempotage des bonsaïs d'intérieur

Rempotage des bonsaïs d'intérieur

C'est le moment de rempoter vos Ficus, Arbres de Jade et autre bonsaïs d'origine tropicale.
Quelques conseils avant de vous lancer :

  • Faites-le avant que la température ne soit trop élevée, car après la taille de ses racines votre bonsaï aura plus de difficulté à pomper l'eau du sol.
  • Utilisez un substrat qui convienne à l'espèce de votre bonsaï, mais qui tienne également compte de la terre dans laquelle il est actuellement.
  • Attention à la qualité du pot, et en particulier au drainage : certaines poteries bas de gamme, moulées, retiennent l'eau dans les pieds ou ont leur trou de drainage plus haut que le fond du pot. Pourriture des racines assurée...
  • Attachez l'arbre au pot. C'est indispensable !

Parmi toutes les interventions techniques que vous pratiquez sur votre bonsaï, le rempotage est la plus délicate.
Si vous doutez de vous, vous pouvez comptez sur L'ARBRE DE VIE®. Nous avons déjà pratiqué des milliers de rempotages...

Après le rempotage

Les racines, une fois taillées, sont moins nombreuses et assimilent l'eau plus difficilement.
De plus, nous allons vers l'été et ses chaleurs. Ceci est lourd de conséquences :

  • La croissance du feuillage demandera beaucoup d'eau,
  • Les feuilles perdront de l'eau par transpiration dans une atmosphère sèche,
  • Le sol s'assèchera rapidement par évaporation.

Au moment où les racines ont le plus de mal à alimenter le bonsaï en eau ! Tout ce qui était stressant pour votre arbre l'est encore plus !

Vous comprenez pourquoi les maîtres japonais recommandent de placer le pot au soleil et le feuillage à l'ombre... En chauffant le pot, la croissance de nouvelles racines est stimulée, tandis que le feuillage à l'ombre perd moins d'eau. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire...

Soyez donc très vigilent(e). Sans tomber dans un arrosage excessif, ne laissez pas le sol sécher autant qu'avant le rempotage afin d'éviter d'ajouter un stress hydrique à celui de la taille des racines. Vous pouvez aussi au besoin changer l'exposition de votre bonsaï jusqu'à ce qu'il soit évident qu'il a passé le cap.

 

Les chouchous !